Vendez vos livres

CHARLES DESIRAT NOUS NOUS SOMMES EVADES DE COMPIEGNE 1946 - COMPIEGNE

Bon état

20,00 €

Disponible

Ajouter au panier

Descriptif

22 juin 1942 : 19 internés s’évadent du camp de Compiègne par un souterrain.

Des «45000» ont participent à la préparation de l'évasion (creusement du tunnel, adresses de planques pour les évadés).

 

Royallieu 2012. Le souterrain 

Les rescapés du convoi du convoi du 6 juillet 1942 se souviennent tous de l’évasion du mardi 22 juin 1942 : 19 militants et responsables communistes du camp de Royallieu à Compiègne s’évadent par un souterrain de quarante mètres.


Les évadés 

Georges Cogniot, ex «Lagerältester» (doyen) du camp de Compiègne. Agrégé de lettres, député, représentant du PCF auprès du Komintern, il est rédacteur en chef de l’Humanité de 1937 à 1939 ;
André Tollet (tapissier, secrétaire de l’Union régionale parisienne CGT en 1939, il sera président du Comité Parisien de Libération, secrétaire de la CGT) ; 
Charles Désirat (dessinateur, communiste, dirigeant national du Secours populaire en 1939, il sera secrétaire général du Secours populaire de 1948 à 1950) ; 
Louis Thorez (peintre en bâtiment, communiste, frère cadet de Maurice Thorez) ; 
Adrien Bermand (mineur de fer, syndicaliste, membre du bureau régional du Parti communiste de Meurthe-et-Moselle) ;
Roger Bonnand ; 
Jules Crapier (secrétaire général de la fédération CGT des cheminots) ; 
Robert Gangné (Fort des Halles, « chef des travaux » du camp) ; 
René Guerre (source André Tollet) ou plus vraisemblablement Edouard Gaire (fiche  de recherche des RG pour les évadés du 22 juin) ;  

Après guerre : Henri Kesterman montre l'entrée du souterrain,
 avant la destruction  de la baraque 

Henri Kesteman (journaliste à l’Avant-garde, membre de la direction nationale de la JC en 1939, rédacteur en chef de l'Avant-garde en 1945) ; 
Maurice Lauriguet (de Côte d’Or. Il sera un des responsable des FTPF en 1943) ; 
Maurice Lecointe (secrétaire de la section du PCF de Sceaux en 1939) ; 
Henri Le Gall (militant communiste de Gennevilliers, ouvrier à la Compagnie du gaz à Clichy, délégué CGT); 
Maurice Léonard (ancien conseiller général de La Courneuve) ; 
Lucien Plu (conseiller municipal d’Ivry) ; 
René Renard (électricien) ; 
Rossignol (ancien lieutenant de la 4ème Brigade internationale en Espagne) ; 
Étienne Sacco (de Clichy,  commissaire politique du bataillon Franco-Belge de la XVème Brigade internationale en Espagne) ; 
Edmond Savenaud (maçon, communiste à Argenteuil, ancien des Brigades internationales : commissaire de compagnie, et commissaire adjoint de bataillon en Espagne) ; 
Camille Thouvenin (mineur, secrétaire du syndicat CGT des mineurs de Chaligny (Meurthe-et-Moselle), membre du comité régional du PCF. Arrêté en avril 1940, il s’évade en juin 1940. Repris à Auboué en juillet 1941. Evadé de Compiègne, il sera résistant en Normandie, à Grenoble, puis dans l’Ariège. Il participe en 1944 à l’organisation de l’insurrection dans ce département et devient vice-président du comité départemental de Libération).

Les avis sur le produit CHARLES DESIRAT


En savoir plus
Accepter