Divers THERESE GHESQUIERE-DIERICKX LES MAC CARTAN DE KINELARTY - RACINDES IRLANDAISES DE CHARLES DE GAULLE 2013 - RACINES *

Très bon état

10,00 €

Disponible

Qté Ajouter au panier

Descriptif

Les Mac Cartan, ancêtres des De Gaulle-Maillot, se sont illustrés dans la résistance aux Britanniques, avant que les soubresauts de l’histoire ne les conduisent dans notre région. En 1969, choqué par l’échec du référendum, Charles de Gaulle part pour un voyage d’un mois sur les traces de ses racines irlandaises…

Le sujet est inédit. Une première partie met au jour l'histoire de ce très ancien clan gaélique du comté de Down en Ulster, qui avait donné son nom au Pays des Mac Cartan ou Kinelarty; elle retrace le rôle joué de génération en génération par les Mac Cartan dans les combats opiniâtres des seigneurs de l'Irlande du Nord contre la Couronne britannique, pour préserver leur identité, leur religion, leur patrimoine ; et ce, jusqu'à ce que la politique radicale de colonisation menée pendant des siècles par l'Angleterre les en ait finalement dépossédés. Après la chute de Limerick en 1692, l'exil des Irlandais jacobites fuyant les persécutions est connu dans l'histoire sous le nom de «Vol des oies sauvages» .

Adolescent, Anthony Mac Cartan arrive ainsi en France vers 1702; officier dans un régiment irlandais puis sous les bannières du régiment le Lyonnois, il poursuit la lutte sur tous les champs de bataille, de notre frontière du nord notamment. Il finit ses jours à Montreuil-sur-Mer. Mais auparavant, il a eu un fils, Antoine, à Valenciennes : les Mac Cartan s'y fixeront pour un siècle, et seront à l'origine d'une très nombreuse descendance ; parmi celle-ci, la branche de Gaulle-Maillot.

C'est à la vie de ces générations Mac Cartan en France, à Valenciennes puis finalement à Lille qu'est consacrée la seconde partie de l’ouvrage. Elle n'est pas sans réserver des surprises : l'intérêt de l'ascendance valenciennoise, celle de Catherine Hayez, mère d'Antoine, et celle de Félicité Piette son épouse ; la vie de cette famille dans le 18ème siècle finissant ; le destin de leurs enfants sous la Révolution ; enfin Jacques-François Momal , mari d'Angélique Mac Cartan et peintre de talent . Et l'on croise dans le récit nombre de noms encore portés à Valenciennes. Personnalité remarquable, Andronic Mac Cartan réussit la symbiose de la mémoire du passé irlandais avec le profond attachement de sa descendance à la France. Sa petite fille Julia Delannoy sera la grand-mère de Charles de Gaulle.

L'ouvrage se termine par l'évocation du voyage de 1969: remontant les siècles, Charles de Gaulle rencontre à Aras an Uachtarain les descendants d'autres branches du clan dispersées par la colonisation.

Les avis sur le produit THERESE GHESQUIERE-DIERICKX



En savoir plus
OK