Vendez vos livres

Hachette LES GUIDES BLEUS NORD DE LA FRANCE - FLANDRE ARTOIS PICARDIE 1939 - NORD

Etat d'usage

5,00 €

Disponible

Ajouter au panier

Descriptif

Ils succèdent aux Guides de voyage Joanne publiés entre 1841 et 1916 à l’initiative d’Adolphe Joanne, avocat et journaliste dijonnais qui entreprend de rédiger l’Itinéraire descriptif et historique de la Suisse (1841). Ces guides ouvrent la voie des guides encyclopédiques et littéraires à la française. Initialement édités chez Paulin et Louis Maison, les ouvrages de Joanne entrent dans le fonds de la maison Hachette lors du rachat par Adolphe Joanne, en 1855, du catalogue de Louis Maison.

Devenus en 1916 la collection des Guides bleus, publiés sous la direction de Marcel Monmarché, successeur de Paul Joanne, ils sont la référence française en matière de guides culturels. Dans les années 1920, les Guides bleus se mettent à l’heure de l’automobile : ils indiquent désormais les meilleurs circuits routiers, les adresses des principaux garages, les services d’autocar… En 1938 est publié un Guide bleu France automobile. Une autre tendance est amorcée au sein de la collection : les auteurs insistent plus sur l’art et l’architecture et privilégient une approche quantifiée de la réalité, au détriment des élans littéraires de l’ère Joanne. La collaboration des universitaires, qui rédigent de longs aperçus, devient systématique, les Guides bleus restant néanmoins des ouvrages de terrain.

À la veille de la Seconde Guerre mondiale (1939), en dehors des 18 guides régionaux France, le catalogue comptait des ouvrages couvrant pour l'essentiel l'Europe : Angleterre, Italie, Suisse, Espagne, Portugal, Grèce, Europe centrale, Roumanie-Bulgarie-Turquie, Pologne (dernier guide paru avant la guerre en 1939). Hors d'Europe les Guides ne couvraient que le Maroc, première édition en 1919, des territoires pour partie sous mandat français (Palestine-Syrie), un guide de croisières en Méditerranée orientale-Égypte (1930) . Ainsi l'Allemagne n'est plus couverte que pour les "Bords du Rhin" et la Bavière. Parallèlement à la "grande collection" furent publiés de nombreux Guides bleus illustrés sous le même format, monographies de villes ou de régions.

Parallèlement Hachette édite entre les deux guerres la collection des Guides Madrolle, qui couvrent l'Extrême-Orient (Indochine, Chine...) et sont placés sous la responsabilité éditoriale de leur initiateur Claudius Madrolle

Après la Seconde Guerre mondiale, Francis Ambrière, prix Goncourt en 1946, prend la tête des Guides bleus en s'attachant en priorité à refondre et republier les 18 guides régionaux France. L'Europe sera traitée, en 1955, avec le Guide bleu Pays nordiques (domaine non couvert avant guerre) puis l'Allemagne en 1959, bien entendu la seule RFA et Berlin-Ouest. Après la belle préface de Francis Ambrière, le président de la RFA Theodor Heuss introduit le guide par un texte où il exprime sa gratitude, préludant, d'une certaine façon, à la réconciliation franco-allemande. Aux Guides bleus proprement dits s'ajoutent deux collections « Les albums des Guides bleus » et la « Bibliothèque des Guides bleus », où furent publiés des guides tels que le Guide gourmand de la France, le Guide littéraire de la France, le Guide historique des rues de Parisetc.

En 1953, l'université demande aux candidats à l'agrégation de géographie de consulter le volume des Guides bleus sur la Grèce, ce qui est perçu comme une reconnaissance

À partir du milieu des années 1960, les Guides bleus se donnent, à l'instar des Guides Nagel, une vocation planétaire : en 1967 le Guide bleu Canada est le premier titre de la collection consacré à un pays du continent américain

Les avis sur le produit LES GUIDES BLEUS


En savoir plus
Accepter