Raimbeaucourt

Raimbeaucourt fait partie de la Communauté d’agglomération du Douaisis.
La commune compte environ 4200 habitants et s’étend sur une surface de 11,08 km2. Le point le plus haut est à la limite de Moncheaux, altitude 56 m. Le plus bas, à 20 m, est sur les rives du Filet Morand. Ce ruisseau traverse les près de la Cauchette et se prolonge au Bas-Liez par des marais. On y trouve le château de Ribaucourt. En partie haute du village se trouvent le bourg et les bois de l’Abbaye des Prez, en bordure desquels se trouve le château du Liez.

Histoire du village
Le nom latin du village était Ribaldi Curtis, ce qui indique, à l’origine, un domaine défriché (court) appartenant à un nommé Ribaud ou approchant.
L’église est dédiée à saint Gery et l’autel a été donné au prévôt de la cathédrale d’Arras, la paroisse appartenant à ce diocèse. La première mention de cette possession date de 1079 et relève de l’abbaye d’Auchy-les Moines.
La situation sous l’Ancien Régime est assez complexe. La statistique féodale nous apprend que Raimbeaucourt et sa dépendance des Espinchelles à Phalempin sont des terres d’Empire rattachées à Fenain qui, à son tour, relevait d’Haubourdin également en terre d’Empire ! Cependant les franchises accordées à Raimbeaucourt, notamment le droit d’asile et la dispense de certaines taxes et impôts, étaient comprises dans la Châtellenie de Lille. Ce droit d’asile amenait ici beaucoup de gens qui avaient de bonnes raisons de se soustraire aux lois. C’est ainsi qu’en 1605 Jean Laloe et ses deux fils se sont réfugiés ici après le meurtre de Michel de le Court, espérant échapper au prévôt des maréchaux de la Châtellenie de Lille. Mais le gouverneur de Lille, le sieur de Billy, fit une requête auprès du Conseil des archiducs Albert et Isabelle et les malfaiteurs furent arrêtés et châtiés pour faire un exemple !
Par ailleurs, il y a la seigneurie de l’Espault qui dépend du Comté de Flandre, le Liez qui dépend du Comté d’Artois…
Sur une des gouaches des Albums de Croÿ, peinte en 1603, Adrien de Montigny a représenté le village, avec le château de Ribeaucourt à gauche, en brique, aux masses élégantes et assez fidèlement reproduit. Sur la hauteur émerge l’église et sa tour qui est également proche de la réalité.

Affichage

Vendez vos livres

En savoir plus
Accepter