Pelves

La Commune de Pelves est une conquête faite sur les eaux. Au temps de la Préhistoire, Pelves, au paysage boisé, aux grands lacs, est une cité lacustre (sur pilotis) traversée par la Satis. Des ossements de sangliers, de cerfs, d'aurochs, de chevreuils, de castors ont été retrouvés ainsi que des pieux pétrifiés et des instruments en pierre taillée et polie.
A l’époque romaine, l’agriculture arrive et avec elle les assèchements de certains marais et la création de voies pour l’armée et l’exploitation du sol. Toutefois, avec les invasions barbares successives, les marais et la nature reprennent leurs droits et les Pelvois deviennent des pêcheurs et vendent leur production dans les marchés des bourgs voisins (Arras, Douai, Cambrai).
Espagnol depuis 1499, Pelves connait une période prospère au début du XVIIème siècle grâce à l’agriculture et à son élevage de moutons. Toutefois, en 1617, à la suite de mauvaises récoltes, d'épidémies et de famine, le village est décimé. S’il devient Français le 1er Aout 1640, les affrontements entre forces françaises et espagnoles perdurent jusqu’en 1659. De nombreuses batailles furent menées sur le sol des villages de Monchy-le-Preux, Roeux et Pelves. Toutefois, longtemps encore les habitants furent hostiles aux français, surtout lors des périodes de troubles comme les inondations de 1710.Lors de la révolution française, comme dans de nombreux villages alentours, Pelves connait des heurts et affrontements qui conduiront à la destruction de l’église. Le calme revenu, Pelves connait sous l’Empire une période prospère grâce à la betterave. En effet, le sol fertile et la proximité des réseaux ferrés et fluviaux assure un avenir radieux à cette nouvelle culture.La première guerre mondiale fût dévastatrice à Pelves comme partout dans la région, les soldats allemands occupent le village sans discontinuer entre 1914 et 1917. C’est en effet lors de cette année que les troupes franco-canadienne libèrent notre commune lors d’une attaque massive le 10 avril. Toutefois, les allemands ne laissent derrière eux que ruines et désolation, les Pelvois sont alors réfugiés dans des départements moins touchés, ils ne revinrent qu’à partir de 1919 mais la reconstruction du village s’étala jusqu’en 1939. C’est alors que fût déclenchée la seconde guerre mondiale pendant laquelle le village fût à nouveau occupé par les troupes germaniques et ce jusqu’au 1er septembre 1944, date de la libération de Pelves.

Cette catégorie est vide.

Vendez vos livres

En savoir plus
Accepter