Louvil

Le territoire de Louvil semble avoir été détaché du domaine carolingien de Cysoing à une époque inconnue. En 1164, l’évêque de Tournai donne l’autel à l’abbaye Saint-Calixte, c’est-à-dire à sa juridiction spirituelle et matérielle. Le nom apparaît pour la première fois, altare de Louvilio. Ce nom, que l’on a cru longtemps rattaché aux loups, paraît plutôt venir de ovile, la bergerie. Ce serait celle de la grande villa de Cysoing, tout comme Bouvines en a été le lieu, où se trouvait le bétail bovin.

L’histoire de Louvil est étroitement liée à celle de l’abbaye de Cysoing et aux seigneurs de cette cité. Écartée des grandes voies de circulation, elle est restée très longtemps rurale. Depuis le milieu du XXe siècle, de nombreux lotissements ont changé le caractère de ce village et de nombreux habitants sont venus ici au lieu de résider en ville. Le terrain sur lequel est établi le village était en grande partie marécageux, proche de la Marque.

Affichage

Vendez vos livres

En savoir plus
Accepter