Jean-Pierre Grassien - Jeanne Devos Jeanne Devos raconte 1987 - Flandre

Westhoek
Bon état

20,00 €

Disponible

Ajouter au panier

Descriptif

Un jour, mon ami regretté Joël Pacaux m’invite à visiter le Musée qu’avec quelques amis Jeanne Devos venait d’ouvrir. Cette rencontre d’un dimanche après-midi, visiteur parmi les visiteurs, m’avait convaincu que Jeanne Devos devait écrire les histoires qu’elle racontait avec un égal bonheur à tous ceux qui avaient eu le plaisir de visiter sa maison.
« Je n’ai pas le temps » me disait-elle « tous les jours il y a du nouveau ici. ».
Un an après, je suis retourné la voir pour commencer à l’enregistrer, avec la ferme intention de finir vite une belle histoire de LA FLANDRE d’hier. C’était ne pas connaître Jeanne Devos, car effectivement nous avons fait beaucoup d’autres choses..
Les histoires de Jeanne sont comme ses clichés, pleins de tendresse. Que ceux qui la connaissent lisent son livre avec leurs oreilles, avec le souvenir de sa voix..
Les clichés ? Jeanne en a 100.000 et pour en avoir miré quelques milliers qu’elle ne voyait pas (sa vue étant très usée d’avoir tant développé), en négatif ou en positif, j’ai pu constater qu’aucune n’avait échappé à sa mémoire.


Jeanne :
« - Qu’est-ce qu’il y a, là dessus » désignant un négatif.
« - On voit une Dame en chapeau, accoudée à un prie-Dieu, à côté d’un gros Monsieur. »
« - Avec une moustache ? »
« - Oui, il enlève ses gants. »
« - C’est le mariage X... la veille de la Pentecôte, à Zegers-Cappel, il y a 20 ans. »


Tout est encore dans la mémoire de Jeanne et tout est dans son cœur généreux.
« Ah, vous savez, je suis naïve » me dit-elle un jour, ou bien « Il manque 24 heures à chaque jour avec tout ce que j’ai encore à faire. »
« J’ai ça dans mon grenier. » Chez elle, tout naturellement, on lit un journal de 1920, un livre du XVIIe siècle, on ramasse des marrons, on cueille des lilas géants. Chez Jeanne, on vit comme autrefois.

Ce livre a été notre plaisir partagé entre Régine Depla pour le script, Dominique Moré, André Becquaert, Michel Regheere et Robert Duchâteau pour la photo, Jean-Pierre Grassien pour le texte, Jeanne Labaere pour les traductions flamandes et Jeanne Devos pour l’essentiel.

Les avis sur le produit Jean-Pierre Grassien - Jeanne Devos

Vendez vos livres

En savoir plus
Accepter