Vendez vos livres

JEAN-PAUL MEURET LES EGLISES FORTIFIEES DE LA THIERACHE 1976 - THIERACHE

Bon état

10,00 €

Disponible

Ajouter au panier

Descriptif

La Thiérache voit son territoire, marquée par des invasions et des migrations de peuple depuis le haut Moyen Âge jusqu'à la fin de la Renaissance. Située au nord-est de l'actuel département de l'Aisne, elle fut le théâtre au VIe et VIIe siècles principalement, des conflits qui opposèrent les royaumes de Neustrie et d'Austrasie. La Thiérache fut à nouveau victime du déchirement de l'empire carolingien au Xe siècle. Après une phase de paix relative et de prospérité, la guerre de Cent ans marqua le retour des pillages et des ravages des abbayes et des églises paroissiales laissant la population et l'économie thiérachiennes exsangues. Depuis 843 et le traité de Verdun qui partage l'empire de Charlemagne, jusqu'en 1659 et le traité des Pyrénées qui entame l'installation de la monarchie absolue, la Thiérache demeure la frontière historique fondamentale entre la France et le Hainaut, soit le point de passage obligé sur la route d'invasion qui ouvre la voie vers Paris, entre Sambre et Meuse.

Terre de batailles et d'invasions, la Thiérache est également terre de foi et d'églises. A partir du XIIe siècle, seconde période d'évangélisation, l'élan monastique prend son essor dans ce territoire avec l'apparition des monastères de Boheries, Bucilly, Clairfontaine, Fesmy, Foigny, Saint-Michel, Thenailles ou de Val-Saint-Pierre. La plupart des églises furent érigées dès cette époque. Elles feront l'objet de campagnes de fortifications plus tard au début de l'époque moderne. La Thiérache compte quelques soixante-et-onze églises fortifiées qui constituent un ensemble patrimonial unique, fruit d'une architecture religieuse alliant nécessité de la défense militaire. Elles forment un corpus architectural identitaire et original de ce territoire. Contrairement aux vieilles églises fortifiées du Midi de la France, qui ont été réalisées en un seul tenant par des architectes aguerris, les églises fortifiées de Thiérache l'ont été progressivement par les seules communautés d'habitants qui en avaient la charge administrative. Il faut donc distinguer la partie spécifiquement religieuse de l'église à savoir le chœur et la nef, datant des XIIe-XIVe siècles, de la partie défensive des édifices, érigée pour l'essentiel des XVIe-XVIIe siècles.

Les avis sur le produit JEAN-PAUL MEURET


En savoir plus
Accepter