Vendez vos livres

Divers JACQUY DELAPORTE J'AVAIS VINGT ANS A LA REVOLUTION 1989 - JOLIMETZ

Bon état

10,00 €

Disponible

Ajouter au panier

Descriptif

«J’avais vingt ans à la révolution»Par Jacquy Delaporte d’après le manuscrit d’Augustin Lenglet.-Publié en 1989 sur les presses de l’Imprimerie Centrale à Lille.Cet ouvrage reprend un manuscrit d’Augustin Lenglet. Il habitait Jolimetz lorsque survint la «révolution française». En préambule de son manuscrit Augustin Lenglet avait écrit ces quelques mots: «Notice historique de la célèbre révolution française ou annales de la France depuis 1788 jusqu’en 1807 composée et écrite par Augustin Joseph Lenglet du Jolimetz en 1805 et 1806. J’ai consulté et puisé mes renseignements dans «lois et décrets» «journaux» et «histoire de la révolution philosophique de France».../... Je n’ai écrit cette notice historique de la célèbre Révolution commencée en France en 1789 que pour mon usage, afin de pouvoir toujours me rappeler dans la mémoire les événements et les faits arrivés pendant le cours de cette intéressante et mémorable Révolution dont j’ai été le témoin oculaire.../... Je me trouvais alors âgé de vingt ans lorsqu’elle commença.» C’est en 1989, à l’occasion du «bicentenaire de la ré-volution française» que Jacquy Delaporte, ayant eu connaissancede ce manuscrit, décide d’en faire un livre: «J’avais vingt ans à la révolution». Dans cet ouvrage, il nous livre l’essentiel du texte d’Augustin Lenglet écrit à l’origine sur plus de 500 pages d’une écriture fine et régulière. Grâce au travail de Jacquy Delaporte, nous avons pu connaître dans une édition «grand public» les mémoires de cet ancien ha-bitant de Jolimetz. Pour rédiger «J’avais vingt ans à la révolution», il a choisi les passages les plus importants et a reformulé dans un français plus accessible cet ancien manuscrit. Qui était Augustin Lenglet? Jacquy Delaporte (ancien secrétaire de mairie à Hem) répondait en partie à cette question en reprenant, notamment dans le manuscrit d’Augustin Lenglet, cette phrase: «Quelques jours plus tard, le 8, j’épouse, au Jolimetz, Amélie Sénéchal d’un an mon aînée. J’entre-prends alors le commerce de bois de menuiserie.» Depuis la parution de ce livre en 1989, d’autres recherches et notamment la découverte de documents aux Archives Départementales du Nord ont permis de mieux connaître ce marchand de bois du Jolimetz. En 1789, il deviendra député représentant duTiers-Etat. C’est lui qui, quelques années plus tard, vendra les meubles du château puisque le baron de Nédonchel est réputé émigré! Bien que rédigé quelques années après les faits, le texte est présenté sous la forme d’un journal. Augustin Lenglet ne pensait sans doute pas que ses écrits seraient un jour imprimés. Il nous livre ses souvenirs et utilise les journaux de l’époque pourretrouver la chronologie des évènements de cette période mouvementée pour l’histoire de notre pays! Il nous rapporte dans ses mé-moiresl’actualité nationale et les évènements locaux. Pour les passionnés d’histoire, ce livre est intéressant pour retrouver la grande histoire de la Révolution françaiseet pour en comprendre aussi certains aspects analysés par un témoin direct.

Les avis sur le produit JACQUY DELAPORTE


En savoir plus
Accepter