Docteur Lucien Baude La vie et les travaux de Maurice Caullery 1868-1958 1964 - Douai

G. Sannier
Bon état

10,00 €

Disponible

Ajouter au panier

Descriptif

Fils d’un officier qui tenait garnison à Bergues (Nord), petite ville fortifiée de la Flandre française. Maurice Caullery fit ses études secondaires au collège du Quesnoy (Nord) puis à Douai. En 1887, admis premier à l’École normale supérieure, il professa à sa sortie à Lyon puis à Marseille. En 1909, il fut nommé à la Sorbonne. Chargé de mission à l’Université américaine de Havard en 1916, il y étudia le fonctionnement des universités et des laboratoires, découvrant la formule coopérative qui l’enthousiasma. Rentré en France, il se fit l’ardent apôtre des idées de rénovation de notre enseignement supérieur et le propagandiste convaincu des idées coopératives dans les milieux universitaires français. Au printemps 1921, il fut un des premiers à répondre à l’appel de Charles Gide signant avec lui et plus de deux cents de ses collègues, tels Auerbach, Bouglé, Cernesson, Andler, Roger Picard, F. Brunot, B. Lavergne, etc., et aussi Jean Perrin, Seignobos, Séailles, E. Borel, etc. le Manifeste coopératif aux universitaires et intellectuels français, véritable déclaration de foi en la Coopération qui « offre un programme général de reconstitution sociale ». Une déclaration dans laquelle on peut lire encore : « Les coopératives de consommation sont des laboratoires d’expérimentation sociale, ainsi que les nommait Jaurès ... [elles] nous enseignent d’abord qu’une entreprise peut vivre et prospérer [...] sans l’appât du profit ni la pression de la concurrence ... [elles] nous montrent aussi qu’il n’est pas indispensable au succès d’une entreprise que le capital y soit le maître et en recueille les fruits [...] elles n’excluent pas le capital [...] mais elles se refusent à lui reconnaître le droit de commander et de s’attribuer les profits de l’entreprise sous prétexte qu’il les aurait créés. » Membre du premier comité de rédaction de la Revue des études coopératives créée par Gide et Lavergne, il réussit en 1921 à fonder avec Pierre, Marcel Lévi, à Paris la société coopérative d’éditions et de librairie « Les Presses universitaires de France » (PUF) dont il accepta la présidence, une charge qu’il tint jusqu’en 1940, Pierre, Marcel Lévi étant directeur. En 1941, Paul Angoulvent ayant été nommé PDG de la Société, le conseil d’administration nomma Maurice Caullery président honoraire à vie en reconnaissance de sa persévérante action coopérative. En 1964, la municipalité de Caullery (Nord) dans le Cambrésis, qui porte le nom de la lointaine famille seigneuriale dont Caullery est un descendant, organisa à l’instigation de G. Prache*, collègue du savant biologiste au conseil des PUF, une cérémonie magnifiant à la fois le savant et le coopérateur dont le nom suivi de cette double qualité fut donné à une place du village. Parmi les participants, Jean Rostand de l’Académie française et Fauré-Frémiet, représentant l’Académie des Sciences, qui retracèrent devant l’assistance la vie et l’œuvre du savant, qui avait été président de cette Académie.

Les avis sur le produit Docteur Lucien Baude

Vendez vos livres

En savoir plus
Accepter